Journée internationale : Se mobiliser toujours et encore pour éliminer les violences faites aux femmes

Publié le 25/11/2020

La crise sanitaire ne doit pas faire oublier la lutte contre les violences faites aux femmes. Notre mobilisation est même rendue plus nécessaire par le confinement qui enferme les victimes avec leur bourreau. Les chiffres l’attestent, les signalements de violence familiale sont de nouveau en hausse au mois de novembre. La CFDT appelle donc chacun à faire preuve de vigilance et à signaler tout acte de violence.

Le monde du travail n’est pas exempt de violences sexistes et sexuelles, dont les principales victimes sont les femmes. Ce 25 novembre est l’occasion de rappeler au gouvernement français son engagement de ratifier la convention 190 de l’OIT contre les violences faites aux travailleuses, engagement qui tarde à se traduire en acte.

Les équipes CFDT s’engagent concrètement, chaque jour, dans les entreprises et les administrations pour soutenir les victimes de violences sexistes et sexuelles au travail et pour promouvoir les politiques de prévention indispensables. Un numéro de téléphone est également mis à disposition des adhérentes et des adhérents CFDT victimes ou témoins de ces violences.

Enfin, parce qu’elle porte ce combat avec fierté et pugnacité, la CFDT s’est dotée d’une charte interne de prévention des violences sexistes et sexuelles. La CFDT s’engage ainsi collectivement à ne pas fermer les yeux sur des dérives qui pourraient survenir en son sein, à entendre la voix des victimes et sanctionner les auteurs, à tous les niveaux de l’organisation. Notre détermination à lutter contre ces violences, et notre volonté d’être exemplaire dans notre pratique militante, s’inscrit dans l’engagement constant de la CFDT en faveur de l’égalité entre les femmes et hommes.